16 Sep 2019

Kamelot / Sonata Arctica : Compte-rendu et photos du spectacle de Montréal (2019)

Ce soir, le Club Soda proposait une intense soirée musicale avec des musiciens de talent qui étaient attendus depuis un bon moment. Les groupes étaient Battle Beast, Sonata Arctica et Kamelot.

La salle était bien remplie à l'arrivée du premier groupe, Battle Beast. Je ne suis pas une fan du groupe, mais je reconnais que sa performance était intéressante. Vue la réaction des fans, je dirais que la sélection de chansons était excellente. Selon Setlist.fm, les morceaux interprétés sont Unbroken, Straight to the Heart, The Golden Horde, Eden, No More Hollywood Endings, Bastard Son of Odin, King for a Day et Beyond the Burning Skies. À mes yeux de non-connaisseuse, la chanteuse est une partie importante du groupe : c'est majoritairement elle qui donne naissance aux interactions entre le public et les musiciens et c'est elle qui met de la vie dans les interprétations musicales. La performance était une bonne première partie pour la soirée.

C'est Sonata Arctica qui est monté sur scène en deuxième. J'avais hâte de voir ce spectacle et je n'étais pas la seule. Les fans présents ont chanté fort pendant presque toutes les chansons (qui ne m'ont pas semblées assez nombreuses par rapport à l'appréciation générale du public pour le groupe). D'ailleurs, pendant les dernières chansons, le chanteur Tony Kakko a demandé à la foule de le remplacer au chant l'espace de quelques instants, et la réaction générale a été positive : les gens chantaient très fort. Ce qui me plaît le plus, dans les concerts de Sonata Arctica, c'est le réservoir d'énergie inépuisable de chacun des musiciens. Un spectacle de Sonata est magnifique à voir parce que tous les membres du groupe montrent de la passion sur scène, même après une vingtaine d’années d'activité. Ce soir, nous avons pu entendre A Little Less Understanding, Closer to an Animal, Cold, Storm the Armada, X Marks the Spot, Who Failed the Most, FullMoon et Life, qui était précédée d'une partie de Vodka (dont le public a crié les paroles avec beaucoup de plaisir).

Kamelot a conclu la soirée. J'avais des attentes élevées pour sa performance. Je suivais ce groupe lorsque j'étais plus jeune et, pendant longtemps, je rêvais de le voir en spectacle, mais je ne le pouvais pas. En voyant les musiciens ce soir, j'ai eu le sentiment que je fermais un livre, puisque je ne suis plus la fan que j'ai déjà été.

Quand Kamelot est apparu sur scène, de nombreuses personnes avaient déjà quitté les lieux, et plusieurs autres sont parties bien avant la fin du spectacle. La foule présente était toutefois en feu : personne ne s'est gêné pour faire savoir son admiration aux musiciens. Le groupe avait effectué un arrêt au Québec l'an dernier et, selon le chanteur, la soirée avait été géniale, mais si je me fie aux acclamations des gens ce soir, probablement que plusieurs fans n'avaient pas eu l'occasion d'assister à ce dernier spectacle. Une fois de plus, le groupe a reçu un accueil chaleureux. Les fans applaudissaient aussi fort qu’ils chantaient, et le chanteur était content d’entendre ces réactions : « You guys are crazy loud! », qu’il nous a dit. Et les musiciens ont remercié leurs fans en se donnant à 200%. Le duo clavier-batterie était, entre autres, un magnifique moment. J’ai bien aimé entendre Sacrimony chantée en collaboration avec Noora, la chanteuse de Battle Beast. C’était différent de la version originale, qui inclut les voix d’Alissa White-Gluz (Arch Enemy) et d’Elize Ryd (Amaranthe). Dans mes oreilles, la version de ce soir était meilleure que l’originale parce que la voix de Noora s’harmonise mieux que celle des deux autres chanteuses avec la voix de Tommy Karevik.

Au total, 15 chansons ont été interprétées en plus du duo mentionné précédemment :

Phantom Divine (Shadow Empire)

Rule the World

Insomnia

When the Lights are Down

Vespertine (My Crimson Bride)

Veil of Elysium

Karma

End of Innocence

Center of the Universe

Keyboard and Drum Performance

Sacrimony (Angel of Afterlife)

Burns to Embrace

Forever

Rappel:

March of Mephisto

Liar Liar (Wasteland Monarchy)

Lu 1321 fois
Évaluer cet élément
(1 Vote)